Un blog consacré à la beauté des femmes noires ! C'est une mine de conseils et de bons plans beauté, d'astuces maison, de bonnes adresses. Le tout saupoudré d'actu people 100% afro-américaine.

Le corset amincissant : mauvaise ou très mauvaise idée ?

Il y a déjà 6 ans, je vous parlais du corset amincissant et de ses dangers dans cet article. Propulsé par les stars internationales et les starlettes de la téléréalité depuis ces dernières années, le corset semble être devenu l’objet de torture ultime pour afficher en un rien de temps (aux dires de ses utilisatrices) un corps de rêve ultra sculpté avec des formes hallucinantes… au mépris de sa santé. Et pourtant, malgré tout ce que je savais et les nombreuses mises en garde d’une partie du corps médical, j’ai quand même cédé aux sirènes du corset. La chair est si faible ! En 2019, après avoir pris pas mal de kilos, en plus d’un rééquilibrage alimentaire (pas franchement adapté à l’époque) et d’un peu de sport, j’ai voulu accélérer le processus d’amaigrissement en achetant un corset amincissant. Bien mal m’en a pris !

Les sœurs Kardashian-Jenner ont réussi le pari de remettre au goût du jour via leurs réseaux sociaux un accessoire tombé aux oubliettes au début du XXème siècle.

Les sœurs Kardashian-Jenner ont réussi le pari de remettre au goût du jour via leurs réseaux sociaux un accessoire tombé aux oubliettes au début du XXème siècle.

Commençons par le commencement : arnaquée par la boutique en ligne Fitness Gaine

Je n’ai pas cherché le corset le moins cher bien au contraire, je souhaitais m’orienter vers un accessoire de qualité, de fabrication française si possible et émanant d’une boutique en ligne n’ayant pas pignon sur rue. Après avoir vérifié les CGV et les conditions légales de Fitness Gaine mais aussi, après une lecture attentive des avis très largement positifs (trop suspects pour être honnêtes) sur les corsets vendus par ce site (excellemment bien référencé), je me suis décidée à passer commande. Mais encore, ce qui m’a convaincu de passer le cap de l’achat est ce paragraphe : "Fitness Gaine est une marque responsable qui place l’humain au cœur de ses valeurs. Nous veillons au bien-être de nos équipes de travail et partenaires comme à celui de nos clients. C’est pourquoi nous sélectionnons et testons soigneusement tous nos produits afin de vous assurer d’atteindre vos objectifs et obtenir une silhouette de rêve. Plus que des produits, nous souhaitons vous offrir une expérience client avec un service à la hauteur de vos attentes." Une vaste blague sur ce point (et sur tous les autres d’ailleurs).

Mon objectif était d’utiliser le corset uniquement pour faire du sport. A l’époque, je ne faisais que du vélo d’appartement (1h 3 à 4 fois par semaine – rien d’exceptionnel). J’ai donc acheté à prix fort 59.90€ au lieu de 79 .90€ (une promotion étrangement pérenne au passage) la Gaine Latex Noir également conçue pour faire du sport. Au bout de 8 semaines à peine d’utilisation, le latex du corset s’est déchiré sur toute sa longueur le rendant totalement inutilisable car devenu complètement difforme et impossible à fermer (voir ci-dessous).

Voyez la déchirure bien nette.
Voyez la déchirure bien nette.

Voyez la déchirure bien nette.

J’ai immédiatement fait part de ce défaut de fabrication et de mon mécontentement au service clientèle (d’ailleurs injoignable par téléphone – il n’y en a pas c’est du jamais vu !). Il m’a été demandé d’envoyer une photo des dégâts. Je me suis exécutée et… voici ce qu’ils mont répondu : "Malheureusement il ne semble pas s’agir d’un défaut de fabrication. Ainsi nous ne pouvons pas récupérer la gaine et vous l’échanger ". En clair, on ne va pas chercher plus loin, vous avez acheté notre produit défectueux… démerdez-vous avec ça. On s’en lave les main. Cette boutique qui se vante sur son site et, je la cite d’être "une marque française spécialisée dans les serre-taille : gaines amincissantes et corsets minceur dont la mission depuis sa création (2018 : elle a à peine 3 ans d’existence !)... est de vous fournir des produits de qualité pour sculpter votre corps plus facilement et plus rapidement", vend des corsets de qualité plus que médiocre à prix d’or. Après, on se demande pourquoi de plus en plus de gens se tourne vers de gros sites en ligne comme Amazone. Très certainement pour éviter les arnaques de ce genre. Je ne vais pas plus m’attarder sur cette e-boutique qui n’en vaut pas la peine. Mais un conseil : fuyez-là !

Le corset, véritable objet de torture, dangereux pour la santé ?

Les premiers jours, enfiler le corset est un sport en lui-même (c’est déjà ça de pris). On ne sait pas par où commencer (les crochets du haut ou du bas) tellement il est ardu de le positionner. Une fois calé, j’étais saucissonnée, ultra mal à l’aise, compressée, comme prise dans un étau. En position assise, c'était pire ! Était-ce aussi lié à la mauvaise qualité du corset ? Probablement.

A la première partie de la question : "Le corset, véritable objet de torture ?", je réponds sans hésitation OUI ! Sachant ce que je savais et peu adepte des vêtements amincissants compressifs, j’ai choisi de porter un corset (adapté à ma taille – les mesures ayant été prises) uniquement lors de ma pratique sportive mais aussi, deux heures avant et une heure après… histoire (pensais-je) d’augmenter son efficacité, soit 4h à 5h par jour (hormis le samedi). En effet, le port prolongé d’un corset (au quotidien + de 10h/jour - sur plusieurs semaines voire mois) peut provoquer des dégâts irréversibles : "il abîme la peau mais aussi et surtout blesse les organes internes. En effet, puisqu'ils sont comprimés, l'estomac et les intestins remontent, ce qui abîme le foie, la rate et les reins. Le diaphragme, par manque de place, finit par gêner le cœur et les poumons et cela rend la respiration difficile. Le corset a des répercussions sur l'organisme et peut créer des problèmes de reflux gastriques, de constipation aussi (…) Les risques sont multipliés après un accouchement. En effet, durant la grossesse, les organes de la maman sont déjà fragilisés et porter un corset après l'accouchement n'arrange en rien cette situation".*

Il est donc très étonnant d’apprendre que l’actrice américaine Jessica Alba a perdu ses kilos de grossesse (en 2013) après la naissance rapprochée de ses deux premiers enfants, grâce au port d’un double corset (qu’est ce que c’est d’ailleurs ?) jour et nuit durant 3 mois. Elle le portait même pour dormir, déclarant au site Net à Porter : "J’ai beaucoup transpiré mais le jeu en valait la chandelle". Je n’y crois pas une seule seconde.

Ainsi, si vous tenez à porter un corset amincissant, il est fortement conseillé de ne pas le porter plus de 8h par jour (le temps d'une soirée, d'un anniversaire ou d'un brunch par exemple), sur un temps réduit et, pas plus de 5 jours par semaine afin de laisser respirer la peau et soulager les organes compressés.

 

Le corset fait-il maigrir ?

Avec ces 3 niveaux de crochet, on est censé resserrer le corset au fur et à mesure des pertes centimétriques mais aussi, avoir moins d’appétit, suer davantage pour perdre du gras (ce qui est faux puisque la transpiration ne fait pas maigrir), remodeler la taille et avoir une poitrine plus ferme. Tout cela est vraiment de la poudre aux yeux ! Je n’ai constaté aucune perte centimétrique (après un mois d’utilisation quasi quotidienne) et encore moins une diminution de mon appétit. Le seul intérêt (passager) est que la poitrine est redressée et plus opulente… le temps du port du corset. Effets à très court terme donc.

Certaines boutiques en ligne de vente de corsets amincissants qui promettent en général monts et merveilles, avancent comme argument que le corset un effet coupe-faim proche de celui d’un anneau gastrique, d’une sleeve ou d’un by-pass. Arguments fallacieux.

"De nombreux médecins pensent que les effets du corset sur le poids sont inexistants. Ils constatent que le port du corset induit surtout un effet visuel. La seule perte de poids qui serait possible serait liée à une amyotrophie (soit une fonte des muscles qui ne jouent, alors, plus leur rôle). Porter un corset n'influe aucunement sur la perte de masse graisseuse. Le corset réduit uniquement la taille en compressant et en remodelant la cage thoracique"*.

Par ailleurs, le port prolongé d’un corset peut entraîner des problèmes dorsaux et musculaires car ce vêtement de compression vient se substituer aux muscles, les abdominaux n’étant plus sollicités. Ainsi, une fois le corset enlevé, plus rien n’est maintenu.

 

Les alternatives au corset amincissant

De part ses trop nombreuses nombreuses contraintes (inconfortable, compresse les organes, abîme la peau, néfaste à long terme sur la santé), le corset ne constitue pas une aide-minceur efficace à envisager. Les  vêtements minceur non-compressifs et toutefois gainants (de type legging, shorty, culotte haute-taille) font très bien le job sans torturer le corps, l’asphyxier ou l’abîmer de façon irréversible. Il faut bien entendu les associer à une alimentation équilibrée, la pratique régulière d’une activité sportive (en combinant cardio + musculation). On saupoudre le tout d’un peu de patience car, comme l’avancent si justement le corps médical et bon nombre de coachs sportifs, "on ne perdra pas en 1 mois les kilos accumulés en 5-10 ou 15 ans de vie". Toutefois, les résultats seront assurément au rendez-vous !

Il n’y a pas de secret, pas de produit miracle, pas d’accessoire magique pour obtenir un corps tonique, galbé et sculpté. Le corset amincissant n’est ni plus ni moins qu’une dangereuse poudre de perlimpinpin.

 

* Source des informations : Femmes références & Le Huffington Post. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Janelle

Passionnée de beauté.
Voir le profil de Janelle sur le portail Overblog

Commenter cet article